Biographie

[English · Deutsch · français]

Leila Schayegh s’est profilée comme l’une des violonistes incontournables de la scène baroque actuelle.

Le jeu de Leila Schayegh l’a placée au centre de la musique ancienne. Elle est régulièrement invitée à jour comme soliste ou dans des orchestres de chambres à Utrecht, Brême, Versailles, Varsovie, Milan ou encore le MDR Musiksommer. Elle est également invitée à intervenir comme soliste ou à donner des master class dans des orchestres modernes, récemment à Heidelberg, à Karlsruhe et avec le Staatsorchester Schwerin.

Leila Schayegh a développé une coopération étroite avec le claveciniste, organiste et dirigeant Jörg Halubek. Leur enregistrement en 2016 des Six sonates obligato de J.S. Bach a été distingué par la critique et récompensé de nombreux prix (Diapason de l’année, Grammophone Award, Schallenplattpreis). Sa collaboration avec le dirigeant et claveciniste Vaclav Luks a notamment donné un CD des sonates pour violon de Benda (Diapason d’Or 2011) et un CD des concertos pour violon de Mysliveček en 2018. Elle joue depuis 2008 avec l’ensemble Gli Angéli Genève sous la direction de Stephan MacLeod, notamment pour la quasi-totalité des cantates de J. S. Bach. Leila Schayegh étend désormais son répertoire en direction du classique et du romantique, avec notamment un enregistrement des sonates pour violon de Brahms avec Jan Schultsz en 2018 pour le label Glossa.

Quatre de ces cinq derniers enregistrements ont récompensés par un Diapason de l’année (sonates de J.S. Bach en 2016, sonates de Caldara avec Amandine Beyer en 2015), un Diapason d’Or (œuvres de C. P. E. Bach en 2014, sonates Benda en 2011) ou encore le Grammophone Editor’s Choice et le Schallenplattpreis.

Depuis 2010, elle enseigne le violon baroque à la Schola Cantorum Basiliensis en succession de Chiara Banchini. Elle y transmet à une nouvelle génération de musiciens son expérience de l’instrument ainsi que son approche musicale: une grande expressivité basée sur des connaissances approfondies de l’époque où les œuvres ont été composées.

Née à Winterthur, elle étudie le violon moderne chez Raphaël Oleg à l’Académie de musique de Bâle, où elle obtient son diplôme Summa cum laude en 1999. Après deux ans passés comme membre de la Philharmonia Zurich, elle rejoint la classe de Biara Banchini à la Schola Cantorum Basiliensis dont elle sort en 2005 avec un Summa cum laude. Elle reçoit en 2003 les premiers prix de l’Alte Musiktreff à Berlin, du Förderpreiswettbewerb der Konzertgesellschaft à Munich ainsi que du Premio Bonporti à Rovereto.